Anna, Jimmy, Flo (L'équipe du Hellfest Corner), GregH (photographe), ChoupieMoods (Web/Réseaux) ont décidé de lancer "Soutiens le Hellfest Corner". Pour aider leur bar à traverser cette crise qui dure depuis un an. Dans le dos des "patrons" ;-) ... Appel au don sans contrepartie.

Grosvide 19

Au début je me suis dit que j'étais en capacité de faire une vidéo pour raconter à quel point

le Hellfest Corner en tant qu'entité me manquait...

En pensant à ce que je pouvais bien raconter, je me suis très vite retrouvé confronté à la futilité de mes propos

par rapport à une situation inédite et gravissime que nous vivons tous, à des échelles différentes dans notre pays...

Par ailleurs n'est il pas vrai que les gens de l'image, ont la réputation de ne pas être à l'aise

quand il s'agit de passer de l'autre côté de l'objectif...

Dans un soucis de sobriété et de respect, je me suis résolu à l'écriture d'un "petit" texte.

Je me rappelle en écrivant ces lignes un chantier un peu atypique, en lieu et place de l'ancien Dr Feel- good,

précédé lui aussi par l'excellent Ozo, (premier bar ou je suis allé après mon retour de Montpellier ndlr)

Je me rappelle de Laure qui me dit "on prépare un truc cool, ça te dirait de venir faire des photos"

Alors en plus d'adorer y aller prendre des photos du "work in progress" pendant de nombreuses semaines,

j'ai très vite su que cet endroit aurait une place particulière pour moi...

Après de multiples rebondissements administratifs, de chantier, de galères naquit du feu infernal le Hellfest Corner.

Un beau et vibrant challenge de la LoloMama team qui apportait un peu de l'âme du Hellfest dans notre grisaille Parisienne.

Une grande aventure qui était bien partie, puis est arrivé la grève des transports, puis les mouvements sociaux des gilets Jaunes... Le HFC et son équipe a été malmené mais s'en est sorti... Son avenir ne pouvait plus qu'être radieux après toute ces péripéties...

Et puis, Il y'a un an, un virus, transmis à l'homme pour des raisons gastronomiquement discutable verrouillait notre pays...

Le HFC à su garder la tête hors de l'eau, en composant, en se "réinventant" et soudain ce fut le coup d'arrêt total.

Abasourdi, j'espérais, nous espérions, que ce ne serait que passager, et que bien vite nous nous retrouverions autour d'une bière pour échanger de tout et de rien mais surtout de musique...

Rester socialement vivant dans un lieu que nous aimions, que nous Aimons viscéralement.

Ce lieu, cela fait d'interminables mois que nous en sommes privés,

cela fait des mois que je n'ai plus aucune image dans mon boîtier de gens que j'adore, admire et respecte profondément...

Des mois que je ne peux plus capturer la quintessence de ce que représente socialement un lieu aussi rempli d'humanité.

Des mois que je suis inquiet pour mes amis, qui ne veulent pas qu'on les aide, mais bien qu'on les laisse bosser.

Des mois que je constate que l'on tente de réanimer tout le monde et qu'on laisse périr la Culture (au sens large), nous vidant peu à peu de notre vraie raison de vibrer, de vivre.

Deux années de suite que nous sommes privés de festival...

Une longue, trop longue année bardée d'incertitudes, mais qui n'aura en aucun cas émoussé

ma confiance quant à la survie du Corner.

Nous avons à faire à des durs à cuire, plus chaud que l'enfer lui même !

Quand tout cela sera enfin terminé, nous serons nombreux à être là.

J'vous aime, courage la Dream team.

Photographiquement votre.

Greg.

GREGHPHOTOGRAPHER.jpg